Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 18 mars 2016

Suite des traductions Kameulfs


Retour d’expéditions scientifiques et diverses.

Il y a deux semaines de ça, je vous faisais part de la dernière tournée des « blagues Ummos » qui nous étaient parvenues par l’intermédiaire des Kameulfs.
Et vous laissais supposer que tout n’avait pas encore pu être traduit.
Cette fois-ci, c’est fait !
On y relate les faits suivants :

Une soucoupe volante se pose sur Terre, dans un pré, à proximité d'une ferme isolée.
Les habitants, éberlués, voient deux Ummos et leurs délicats tentacules sortir de l'engin et se diriger vers eux.
Par bonheur, les Ummos possèdent une machine de traduction instantanée.
Alors, ils expliquent :
« – Bonjour, nous venons de la planète Umma. Nous faisons un voyage d'étude intergalactique. Mais, suite à une erreur de navigation, nous avons perdu des mois dans l'espace, et nous sommes à court de vivres. Pourriez-vous nous dépanner ?
– Bien sûr ! Très volontiers ! Mais nous ne savons pas ce que vous mangez.
– Oh, nous mangeons très simplement, vous savez. Un petit mélange de sorbitol avec du glycérol, un peu de diphosphate disodique, du carbonate acide de sodium, du sorbate de potassium, une pointe de lécithine de soja et des diglycérides d'acides gras, feront l'affaire.
Maintenant, sans vouloir abuser, s'il y avait aussi un peu d'acide citrique et un soupçon de caroténoïde, ce serait parfait !
– Je comprends. Mais où voulez-vous que je trouve tout ça ? Il serait plus simple que vous vous adressiez à un laboratoire de chimie !
– Mais non, cher monsieur. Si vous avez un banal gâteau marbré au chocolat, regardez la composition.
Toute cette liste se trouve dedans ! »

Problèmes résolus par la dernière expédition scientifique Ummo sur la planète Terre :

– Maquillage : Opération qui consiste à tuer des baleines pour décorer des thons.
– Parents : 2 personnes qui apprennent à marcher et à parler pour ensuite dire à leur rejetons de s’asseoir et de fermer leur gueule.
– Guerre de religion : 2 peuples qui se battent pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire.
– Internet explorer : Petite application instable servant à télécharger « mozilla firefox ».
– Titeuf : Ce qui sort d’une Titepoule.
– Être au bout du rouleau : Situation fort inconfortable, surtout quand ils sont aux toilettes.
– Facebook : Le seul endroit où ils parlent à un mur sans être ridicule.
– GPS : Seule femme que les humains-mâles écoutent pour trouver leur chemin.

Problèmes non-résolus et méritant un approfondissement :

– Pourquoi les humains disent-ils « merci » au restaurant quand on leur apporte l'addition ?
– Si un taxi terrien fait une marche arrière, est-ce qu'il peut leur rendre de l'argent ?
– Quand les piles de leur télécommande sont déchargées, pourquoi appuient-ils de plus en plus fort sur les boutons ?
– Si la planète terre est ronde, pourquoi leur kilomètre est-il carré ?
– Si l’amour leur tourne le dos, peuvent-ils lui toucher les fesses ?
– Comment font leurs mouches pour faire leurs besoins au plafond en étant à l'envers ?
– Si les humains comptent les moutons pour s’endormir, que comptent leurs moutons pour en faire autant ?
– Le fruit du hasard est-il comestible ?
– Pourquoi, dans la boîte à gants de leurs véhicules, trouve-t-on de tout sauf des gants ?
– Qui a tué la Mer Morte ?
– Si une de leurs femmes met un soutien-gorge Disney, aura-t-elle des seins animés pour autant ?
– Quand leurs actrices-pornos tombent enceinte, considèrent-ils qu’il s’agit d’un accident de travail ?

Une Kameulf fait des reproches à son boulanger Ummo :
« – Je suis désolée de vous le dire, mais votre pain est rassis !
– Un peu de respect, Madame, je faisais du pain avant que vous ne soyez née !
– Justement, ce que je vous reproche, c'est de ne le vendre que maintenant ! »

Un patient Ummo s’étonne en découvrant la note de son dentiste Kameulf :
« – Vous me comptez 100 Bouletoks alors que vous m’aviez dit que j’en aurez seulement pour 25 !
– Oui je sais… Mais vous avez tellement crié que vous avez fait fuir mes trois clients qui attendaient en salle d’attente ! »

Un Ummo raciste entre dans un bar.
Le bar est plein, il regarde autour de lui et voit un Kameulf assis dans un coin.
L’Ummo raciste va jusqu'au bar, se retourne et hurle à la salle :
« Je paye la tournée à TOUT le monde sauf au Kameulf assis dans le coin ».
Tout le monde applaudit, crie de joie pour l’Ummo raciste et quand il a payé le dernier verre, le Kameulf arrive devant le raciste et lui dit :
« Hey, merci mon gars ! »
L’Ummo est un peu déstabilisé mais ne porte pas trop attention à ce que le Kameulf dit.
Le lendemain soir, le même Ummo se pointe dans le même bar, et il voit encore le même Kameulf assis dans son coin.
L’Ummo raciste va jusqu'au bar, se retourne et crie :
« Ce soir, je paye 2 tournées à TOUT le monde sauf au Kameulf assis dans le coin là-bas. »
Tout le monde applaudit à l’annonce, tous les Ummos sont ultra-heureux et admirent sa générosité dont ils le remercient.
Puis quand l’Ummo a terminé de payer le dernier verre, le Kamuelf arrive devant le raciste et lui dit :
« Hey, sérieux : Merci beaucoup mon gars ! »
L’Ummo se frotte la tête et dit au barman :
« Veux-tu ben me dire pourquoi quand j'achète une tournée à TOUT le monde sauf lui, le Kameulf, là-bas, il me remercie ! »
Le barman répond : « C'est le propriétaire du bar… »

Un petit Ummo à sa maman :
« – Je suis tombé de vélo.
– Quoi, avec ton pantalon tout neuf ?
– Ba oui, je n'ai pas eu le temps de l'enlever ! »

Un père Ummo dit à son fils :
« – Ce week-end je t’emmène aux en Arabie-Saoudite, sur Terre.
– Ah bon ! Et en quel honneur ?
– J'ai vu ton bulletin et là-bas, la peine de mort est autorisée, petit con ! »

Dans un café, un Kameulf s'indigne.
« – Garçon ! Il n'y a donc pas moyen d'être servi, ici ? Cela fait quinze fois que je commande un Spritsbounk (une sorte de coca-cola local), et vous ne m'avez toujours rien apporté !
– Je suis désolé, monsieur, je m'en occupe tout de suite », lui répond le garçon, un Ummo.
Il se tourne alors vers le bar et crie :
« Patron, quinze Spritsbounk pour monsieur ! »

« Non, non, je n'ai pas besoin de contrôler ma colère… » hurle un Ummo.
« Ce sont les Kameulfs qui doivent apprendre à gérer ma stupidité ! »

Un Ummo entre dans une charcuterie :
« – Je voudrais du jambon.
– Combien de tranches ?
– Je vous arrêterai… »
Et pendant 5 bonnes minutes, la charcutière tourne sans interruption sa manivelle. À la soixante et unième tranche, l’Ummo dit :
« STOP ! C'est celle-là que je veux ! »

Un Ummo ingénieur irrite tout son entourage en ne s'exprimant que par des phrases pompeuses et des mots très techniques depuis qu’il est revenu diplômé de l’Université-Kameulf.
Même son épouse est lassée par son langage.
Un jour elle lui dit :
« – Mon chéri, pourrais-tu remplacer mon système de séchage éoliennico-solaire ?
– Mais qu'est-ce que c'est que ça ?
– Ben, ma corde à linge ! »

Un Ummo à un autre :
« – Où est-ce que t'es né ?
– Moi ? À l'hôpital ...
– Pourquoi ? Tu étais malade ? »

Un couple Ummo discute.
La femme dit à son mari :
« – Ça te dit de faire une blague à l'envers ?
– Pourquoi pas !
– Alors tu n'as qu'à commencer par rire ! »

Un Ummo veut traverser une rue.
Il voit un autre Ummo de l'autre côté de la rue et lui demande :
« – Hé, toi ! Comment on fait pour traverser de l'autre côté de la rue ?
– Mais… mais t'es déjà de l'autre côté de la rue ! » 

Un Ummo dit à sa femme :
« – J'hésite entre un porno et un match de ballon, ce soir…
– Le porno ! Tu sais déjà jouer au ballon. »

Proverbes Ummos : « Si les lentilles te font péter, tu n'as qu'à porter des lunettes ! »
« C'est quand un moustique se pose sur tes testicules que tu prends conscience que tu ne peux pas tout régler par la violence ! »

Au restaurant, un Kameulf s'écrit :
« – Garçon ! Il y a une mouche qui nage dans mon assiette.
– Oh, c'est encore notre chef Ummo qui a mis trop de potage dans votre assiette.
D'habitude, elles ont pieds ! »

Désolé, je crois que pour les prochaines, il faudra attendre une nouvelle livraison de « La gazette galactique ».

Bon week-end à toutes et à tous !

I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube